[CDP] Distributions alimentaires aux étudiants dans le besoin : quand le confinement renforce la précarité

En France, 1 étudiant sur 5 vit sous le seuil de pauvreté. La crise sanitaire actuelle vient renforcer ce constat alarmant : les étudiants se voient privés de leur job, de leur stage rémunéré, et leur budget se retrouve ainsi rapidement déséquilibré. La précarité s’accroît, s’ajoutant à des conditions de vie en confinement souvent compliquées : logements exigus et non équipés, isolement social, stress, obligations familiales, etc. 

La fermeture des restaurants alimentaires et des épiceries sociales vient aggraver ce tableau, entraînant une augmentation importante des frais alimentaires. Il devient encore plus difficile pour les étudiants de subvenir à leurs besoins.

InterAsso Grenoble Alpes, 1ère fédération représentative des étudiants du territoire, s’engage activement en matière d’innovations sociales, de solidarité, de lutte contre la précarité tout au long de l’année.  Elle a notamment permis la création d’une épicerie sociale et solidaire, l’Agoraé Grenoble Alpes, proposant aux étudiants en difficulté des produits à -90%.

Pour respecter les règles d’hygiènes liées au confinement, l’AGORAé a dû fermer, mais n’en reste pas moins active.

En effet, depuis maintenant 1 mois, l’équipe de l’AGORAé et une vingtaine de bénévoles réalisent des distributions alimentaires tous les mardis dans 3 résidences CROUS : “Le Rabot”, ”Le Home”, “La RUO”. Ces distributions viennent compléter celles organisées par le CROUS sur le campus de Saint Martin d’Hères. 

Cette équipe motivée a déjà permis la distribution de plus de 1000 paniers repas pour venir en aide à ces étudiants, rendue possible grâce à l’étroit partenariat entretenu avec la Banque Alimentaire et le CROUS.

Ajoutées aux distributions hebdomadaires, plusieurs autres actions sont déployées par InterAsso pour venir en aide à un plus grand nombre d’étudiants. Ainsi, un appel aux dons a été lancé pour permettre de financer davantage de produits alimentaires et de première nécessité. Certains dons ont déjà permis de financer des paniers de fruits et légumes locaux pour les étudiants en difficulté via notre partenaire Potager City. Il est possible de faire des dons à l’adresse suivante : www.bit.ly/Don-Agorae

[CDP] Les étudiants ne doivent pas dormir dans les rues

Le logement est un paramètre essentiel pour débuter l’année universitaire dans des conditions favorables. Pourtant, à chaque rentrée des étudiants se retrouvent en difficulté en étant en incapacité de se loger. Les situations sont diverses, mais conduisent toutes à un stress supplémentaire, et le bon déroulement de leur début d’étude est alors compromis. De plus, certains ne sont pas en capacité de trouver une solution temporaire, et se voient dans l’obligation de dépenser des sommes démesurées dans une chambre d’hôtel, un airbnb… Ou, n’ayant pas les moyens, se retrouvent à la rue.  

Nous ne pouvons rester inactifs face à ces situations, car le bien-être étudiant et l’égalité des chances sont pour la fédération des valeurs que nous défendons au quotidien. Nous mettons en place un dispositif de solidarité pour l’hébergement d’urgence des étudiants ayant besoin d’un toit, le temps de régler leur situation dans un contexte moins anxiogène.

Ce dispositif est basé sur la solidarité entre pairs. Des personnes volontaires proposent leur canapé, un lit, une chambre à des étudiants dans le besoin. Les deux partis remplissent un questionnaire pour permettre le bon déroulement de l’hébergement en prenant en compte les souhaits de chacun. Nous mettons ensuite en relation l’hébergeur potentiel et l’étudiant, qui conviennent ensemble des modalités d’hébergement.

Pour le moment, 2 questionnaires sont utilisés pour recueillir les données, mais un travail est en cours sur le développement d’une plateforme dédiée et d’un algorithme pour la rentrée prochaine. Ci-dessous les liens vers les questionnaires :

http://bit.ly/propositionhébergement

http://bit.ly/demandelogement

Il ne s’agit pas de proposer un logement pérenne pour ces étudiants, mais de leur permettre d’être hébergés provisoirement afin qu’ils puissent se concentrer et sur leurs études et sur leur recherche de logement, sans se préoccuper d’en trouver un pour le soir même. Les logements sont prévus pour une durée maximum d’un mois.

InterAsso assure le portage du projet, en lien étroit avec le service social du CROUS et le service accueil accompagnement de la ComUE.